Nos articles

 

Cette formation, qui vise notamment à approfondir la notion de co-construction, s’adresse tant aux acteurs du secteur social et médico-social concernés par des accompagnements de moyenne et longue durée qu’aux acteurs du secteur sanitaire accompagnant des personnes atteintes de maladies chroniques.

 

Si le secteur sanitaire, social et médico-social et, en particulier, les établissements privés non lucratifs ont de réels atouts pour contrer les risques psychosociaux, ils sont en revanche exposés au déni d’un risque si contra­dictoire avec leurs fondamentaux. Développer la prévention et la qualité...

 

Les travaux représentent un gros poste pour les adhérents de la FEHAP, que ce soit la construction en elle-même, la rénovation ou encore les réparations et la maintenance. Cette formation sur les travaux embrasse tous les aspects

 

Le comité de retour d’expérience (CREX) s'inscrit dans une démarche de management des risques. C'est un outil qui a fait ses preuves dans la lutte contre les événements indésirables associés aux soins dans les établissements de santé.

 

La réalisation d’un nouveau projet immobilier reste une opération lourde sur le plan budgétaire et sur le plan du financement pour les établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux.

 

A Paris les 13 décembre et 3 février, à Toulouse et Marseille le 14 janvier, à Montpellier le 21 janvier et d'autres dates à venir en régions, en 2020. Cette formation vise à permettre aux participants, directeurs financiers et comptables, d’appréhender les risques et opportunités de la mise en plac...

 

En partenariat avec la Fédération des Acteurs de la Solidarité (FAS), la FEHAP propose une formation sur le CPOM à ses adhérents gestionnaires d’établissements ou de services qui œuvrent en faveur des personnes en difficulté ou en situation de détresse.

 

À Paris le 28 janvier, à Metz le 14 mai, à Lyon le 15 octobre, à Rennes le 10 décembre 2020, et également à Toulouse et à Bordeaux (les dates seront prochainement fixées).

 

L’EPRD constitue un changement de paradigme et de pratiques professionnelles et une nouvelle mécanique de production budgétaires que les structures médico-sociales doivent s’approprier.